Restauration

 

Une cuisine sociale, dans la continuité de la tradition subsaharienne.

Dès les années cinquante, les premiers travailleurs migrants subsahariens s’installent dans l’agglomération rouennaise. Entre parents, ressortissants d’un même village ou d’une même région, ils prennent leurs repas ensemble, et en partagent les tâches et les frais. 
Ces « marmites collectives » se sont développées petit à petit et se sont ouvertes à l’extérieur. Comme dans de très nombreux foyers de travailleurs migrants, une cuisine a ainsi fonctionné sur le site du foyer Stanislas Girardin à Rouen, durant plusieurs décennies.   A l’occasion de la reconstruction du foyer, les résidents ont voulu rester fidèles à cette histoire et à ces valeurs d’entraide et de solidarité. Ils ont alors décidé de créer l’association Les Deux Fleuves pour formaliser cette cuisine et en développer la fonction sociale, en respectant des normes d’hygiène et de sécurité. 
Chaque jour, des plats de cuisine africaine sont vendus (consommés sur place ou emportés) non seulement aux résidents des foyers, mais aussi aux habitants du quartier, ouvriers, employés et étudiants, personnes isolées ou en situation précaire, à des tarifs accessibles et dans une ambiance conviviale. Cette cuisine sociale, ouverte de 11h30 à 19h30, et 7 jours sur 7, veut être ainsi un vecteur de cohésion sociale.

Contactez-nous

12 + 10 =